"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir
et l'envie furieuse de les réaliser".
[Jacques Brel]
                  Un film de Bernadette Saint-Remi.
                  Une coproduction Triangle7 - RTBF - Arte.
English
Accueil   Intro   Evènements & Presse (20)   Synopsis   De Bruno à Gabrielle   Biographies   Teaser   Livre d'Or (35)   Ecrire Livre d'Or   Liens (6)   Vêtements (13)   Contact

Photos:   Galas (202)   Tournage (495)   Souvenirs (27)   Puzzle   La Team (15)   Sur le net (59)  


Gabrielle ou le saut de l'Ange. Projection du film. Pride Brussels Festival. Gabrielle Lys. Nancy. Elodie. Mai 2017.
Projection du film.
"Pride Brussels Festival".
Gabrielle Lys.
Nancy.
Elodie.
Mai 2017.


Gabrielle ou le saut de l'Ange. La balade en moto. Gabrielle Lys. Millos. Octobre 2015.
La balade en moto.
Gabrielle Lys.
Millos.
Octobre 2015.


Gabrielle ou le saut de l'Ange. Avant-première du Film. Galerie de la Reine à Bruxelles. Bernadette Saint-Remi (réalisatrice). Gabrielle Lys. Octobre 2016.
Avant-première du Film.
Galerie de la Reine à Bruxelles.
Bernadette Saint-Remi (réalisatrice).
Gabrielle Lys.
Octobre 2016.


Gabrielle ou le saut de l'Ange. RollerParade Bruxelles. Gabrielle Lys. Septembre 2014.
RollerParade Bruxelles.
Gabrielle Lys.
Septembre 2014.


Gabrielle ou le saut de l'Ange. La parade. Bernadette Saint-Remi (réalisatrice). Alain Fisch (opérateur image). Olivier Philippart (ingénieur son). Mark. Gabrielle Lys. Mai 2015.
La parade.
Bernadette Saint-Remi (réalisatrice).
Alain Fisch (opérateur image).
Olivier Philippart (ingénieur son).
Mark.
Gabrielle Lys.
Mai 2015.
  Synopsis

Gabrielle a 50 ans, elle est née garçon. Elle a pris la décision de devenir femme en 2005. Et maintenant toutes les transformations et opérations ont eu lieu. Il n’est plus question d’hésiter, il faut maintenant l’assumer pleinement. Bruno est devenu Gabrielle et le restera.

Elle a fait le choix d’un genre clair alors que personnellement elle se sentait et se sent toujours dans l’inter-genre, comme elle dit : "Chez moi le curseur est au milieu".

Mais nos sociétés si elles "supportent" parfois le changement d’attirance sexuelle, ne peuvent en aucun cas vivre avec l’indéfinition. Ce qui les insécurise encore bien plus que l’acceptation de l’homosexualité et de ses conséquences. Il faut conserver une normalité.

Donc consciente de cette impossibilité de conserver sa particularité, Gabrielle a choisi courageusement, radicalement. Et loin de s’en plaindre, comme on pourrait s’y attendre et malgré ce parcours de combattante qu’elle a affronté pendant 10 ans, elle veut avant tout en montrer toutes les richesses.

Loin du tableau "convenu" de toutes les souffrances et les renoncements… Gabrielle prône le plaisir d’être ce qu’elle est en défendant tout ce qui lui est particulier.

Comme un contre-pied, elle clame sa victoire sur elle-même et aussi sur les autres. Ceux qui critiquent, ceux qui rejettent, ceux qui s’opposent, ceux qui nient, ceux qui renoncent, ceux qui lui tournent le dos et parfois se tournent le dos à eux-mêmes… aller savoir! Elle veut montrer qu’elle a gagné. Là où on lui avait dit qu’il n’y aurait que souffrances et renonciations, elle y clame la réjouissance et la plénitude.

Elle va comme une conquérante à la découverte de cette autre planète. Comme "un(e) petit(e) prince(sse)" qui veut garder tout et en plus avoir tout le reste. Poussée par une petite voix intérieure qui lui dit "N’aie pas peur, avance…"

Elle a commencé une page blanche mais pas une page qui tire un trait sur le passé mais au contraire l’intègre à la nouvelle Gabrielle.

Elle le voit comme un plus : j’étais un homme (et je garde cette part en moi) je suis une femme et je découvre ce continent en bénéficiant de ma mémoire d’homme. Je suis plus par plus…rien ne m’est retiré.

C’est à travers sa vie, ses choix, ses conquêtes, ses libertés mais surtout son quotidien dans toutes ses déclinaisons, que nous allons découvrir la force et la fierté de Gabrielle. Avec ses contradictions mais surtout ses victoires. Elle n’est pas dans le doute, le regret, l’attente, elle ouvre tout grand les bras à tous ses nouveaux acquis sans rien lâcher.
Elle veut pouvoir être belle, féminine, en jupe car c’est ce qu’elle sentait comme une évidence et à la fois revendiquer la liberté de tout explorer et de tout garder.

Elle fait envie Gabrielle pas pitié.

Car elle a de l’avance sur nous Gabrielle : sur les femmes, car si elle en est une à part entière elle garde en mémoire une compréhension d’homme. Comme un plus cette fois pas comme une opposition. Rien de l’univers masculin ne lui est interdit, elle connait…
Et sur les hommes car elle, elle peut être une femme sans tricher, sans devoir à un moment donné rendre son déguisement et enlever son maquillage.

Elle découvre qu’elle peut être capable de faire la jonction improbable entre ces deux genres qui s’affrontent à force de ne pas se comprendre. Et cela lui donne des ailes.

Alors elle ose.

Oser devenir styliste maniant l’aiguille tout en restant informaticienne
Oser le vernis à ongles sans oublier la moto et le circuit voitures
Oser courir libre en jupe qu’elle invente pour elle-même tout en chaussant de 45.
Oser écrire, dessiner, photographier, toucher à tous les genres d’expression sans à priori, avec tant de choses à sortir, à dire, à partager
Oser oser …
Sans ostentation (elle n’est pas une travestie) mais sans honte et avec générosité…

Bien sûr elle en paye le prix : les regards, les réprobations, les insultes, les incompréhensions, la famille qui fuit, les enfants qui la renient, … et tous les combats à mener pour les autres ceux qui sont en recherche d’eux-mêmes.
Elle découvre aussi "la condition féminine" et ses contraintes. Elle découvre la plus grande solitude des personnes hors normes. Mais rien ne lui fait peur car elle est au temps de la récolte des graines semées et non plus au temps du doute et des souffrances…

C’est ce qu’elle voudrait se dire dans le miroir : je suis moi enfin, c’est moi qui ai gagné!

C’est ce voyage dans la prise de possession de ses nouveaux acquis, dans la découverte de ses nouveaux espaces d’expression, dans sa confrontation aux autres et aussi dans son combat pour elle et pour les autres que je vous propose de faire ensemble.

Bernadette Saint-Remi. Décembre 2013.

© Ce site est protégé par le droit d'auteur, tous droits réservés - "Gabrielle ou le saut de l'ange" - Gabrielle Lys - 2014 - 2017.
Toute reproduction et/ou rediffusion de contenu par quelque moyen que ce soit doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de son auteure. SABAM n° 00768391789 ©